Home Chroniques Techniquement et stylisquement, Mink’s pouvait faire sans Fanicko dans « Couper l’appétit »

Techniquement et stylisquement, Mink’s pouvait faire sans Fanicko dans « Couper l’appétit »

"Couper l'appétit", c'est le titre que Mink's vient de déposer en collabo avec Fanicko. Hum Fanicko est high hein! Le seul gars  tout la monde call en featuring l'appelle pour un song.

0

Leur collaboration dans cette oeuvre est basée sur l’idée que Mink’s raconte sa mésaventure avec une go à Fanicko. « Couper l’appétit » en effet, c’est le topo d’un mec qui a voulu anguoiser une belle fille, mais celle ci a mis la barre haut et l’a tété.

On reconnaît bien Mink’s avec son story telling habituel, mais il marque encore plus avec son flow qui stylistiquement et techniquement sont très bien appliqués. Chose qu’il marie à une simplicité dans l’expression. Ça fait du bien à l’oreille. Je l’avais dit Mink’s a un flow très musical.

« Même une petite faille il y’avait pas, non elle ne m’a pas donné le lait. C’est en lactcho qu’elle m’a têté, hémorragie interne »

Par contre, il revient quand même de s’interroger sur la place de Fanicko dans ce morceau. Aussi vrai que sur le plan de l’image et de la fan base, c’est bien d’avoir un feat Cameroun-Benin, mais à vrai dire, Fanicko n’a pas trop assuré sur ce coup là. Notamment au niveau musical, parce que pour la vidéo ça va hein. Mais à écouter le morceau, on peut bien croire que Mink’s aurai pu faire sans lui. Le niveau du chant, est un peu bas là à tel point que le rappeur aurait peut être  fait mieux.  Bref on peut comprendre les enjeux de leur collabo…

Sinon c’est un bon produit, les vibes et le beat accrochent plutôt bien, et le song est composé en mode hit. Couplets cours, pré-refrains, refrains linéaires et simples à retenir. Allons découvrir!

Mink’s est définitivement un artiste à surprises. Alors que son hit « Ça va te tuer » est encore au top, il ramène du nouveau et impose une constance évolutive dans sa carrière. C’est peutêtre lui le « pop-artist » Kamer de l’année.

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

Laisser un commentaire