Windows Loader Download
Home Events & Culture Pourquoi il faudra aller au festival du Makossa?

Pourquoi il faudra aller au festival du Makossa?

0

Les jeunes (bornes extensibles), aujourd’hui écoutent des anciens succès Makossa, mais sans savoir qui est tel ou tel chanteur. Les jeunes font du néo-makossa qu’ils appellent aujourd’hui Afropop. Les jeunes copient la musique nigériane en ignorant parfois que l’afropop naija s’est construit en exploitant le rythme Makossa.

Et si on apprenait plus sur le Makossa

Amnésie, cassure, non conservation, mauvaise transmission. Voilà tant de causes autour du manque de connaissance sur ce rythme. Peu de documents, d’organisation, de ressources qui encadrent le bon renseignement autour. Patrimoine et richesse culturelle, le Makossa a inspiré plusieurs générations. L’histoire de la musique Camerounaise a connu de grands noms et visages, des noms qu’on ne colle pas forcément aux titres. Des musiques dont on ne connaît pas forcément  l’année de sortie, les conditions de création.

Le FESTMAK, un moyen pour diminuer le creuset

La deuxième édition du festival du Makossa aura lieu du 02 au 04 novembre à Canal Olympia Douala. Initiative portée par l’artiste Claudia Dikosso, il vise à rendre tout d’abord hommage à cette musique, mais aussi à permettre au public d’en apprendre sur cette musique, ses racines, ses fondements et ses précurseurs. Des tables rondes, des master class, de l’échange, des spectacles, bref, du partage… Il convient de rappeler que le festival ne se limitera pas uniquement au Makossa, mais à la musique Camerounaise et ses rythmes en général, faisant participer plusieurs générations et courants.

Dans une interview accordée au blogueur Arthur Himins, Claudia Dikosso explique que la particularité de cette édition sera de rendre hommage aux icones du Makossa. Une aubaine pour s’abreuver, connaître qui ils étaient leurs prouesses et leurs œuvres. L’enjeu a fortement sa place lorsqu’on observe le contexte actuel. Rappelons qu’il y’a quelques jours, le monde musical rendait hommage à Eboa Lotin, grand artiste décédé le 06 octobre 1997. Lui qui fera partie des grands hommages du Festmak

Soyons donc à ce rendez-vous culturel .

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

Laisser un commentaire